L’artiste

L’artiste 2016-12-12T09:58:02+00:00

L’artiste

Depuis mon enfance j’ai toujours été attiré par l’art et la beauté.

Mon expérience de vie m’a permis de beaucoup voyager, et de rencontrer d’autres cultures, pays et religions.
Que ce soit en Afrique, aux Etats-Unis où dans différents pays d’Europe, j’ai appris à écouter, partager et respecter les autres dans toutes leurs diversités.
C’est toujours dans cette quête de vérité que j’ai cherché un sens à ma vie. Recherche qui m’a amené à passer quelques années au sein d’une communauté religieuse.

Je me suis formé à la peinture et à la sculpture par différentes rencontres mais aussi beaucoup de travail. J’ai voulu que mes œuvres transmettent avec force et une grande tendresse un message qui se veut dépouillé de tout superflu, et qui n’existe que pour « Toucher et élever l’âme de celui qui la regarde ».

« L’oeuvre est comme une fenêtre ouverte sur l’invisible présence que chacun porte au plus profond de lui-même, chemin de lumière et d’amour qui vient illuminer nos cœurs. L’oeuvre est comme un enfant qui n’attend pas forcément d’être explicité et comprise mais aimée et reçue dans une grande gratuité. »

« Chacune de mes œuvres portent en elle-même un message, qui ne peut être compris que par celui qui se laisse dépouiller. Si celle-ci est en vérité, elle aidera l’homme à se découvrir, grandir, et aimer plus encore, elle éveillera au plus profond de nos cœurs, ce qu’il a de plus noble et de plus beau. »

Patrick Chupin

Texte dit lors d’une exposition et d’un vernissage à Cherbourg

« Patrick Chupin, l’art a cela d’inexplicable c’est qu’il ne laisse jamais indifférent. A chaque regard que l’on porte, aussi furtif soit-il, il mobilise tous nos sens, il concentre au moyen de notre œil ce sentiment qui résume en quelques seconde notre adhésion où notre rejet à l’œuvre qui se dévoile devant nous.

Ma curiosité première a été d’ouvrir le site de votre atelier et, la première phrase de votre biographie m’a séduite car je ressens en découvrant votre œuvre cette sensibilité qui se retrouve dans ces quelques mots qui résument votre art : « depuis mon enfance j’ai toujours été attiré par l’art et la beauté ». Cette sensibilité au-delà de sa retranscription dans la noblesse de la matière que vous façonnez, dans la pureté, dans la finesse, dans la fluidité des courbes qui anime vos sculptures, exprime avec profondeur et intelligence l’extrême réalité des sentiments.
Qu’elle soit oiseau, qu’elle soit maman, qu’elle soit femme dans un monde qui oscille entre tendresse et violence, la sculpture née de vos mains, bouleverse par son magnétisme.

Nos main on envie de caresser les courbes et les formes, nos yeux voudraient se fermer pour laisser notre toucher en deviner l’existence et l’être qu’il symbolise .La main de l’enfant que la vie n’a pas encore troublé, que l’innocence guide dans cet univers qu’il construit et où le rêve lui offre des espoirs de bonheur , est la mieux à même pour donner la vie à vos œuvres au travers d’histoires les plus belles les unes que les autres : l’oiseau en vol serait alors Jonathan Livingston, le goéland , la femme qui pleure serait une nouvelle interprétation du penseur de Rodin, le jeu serait pour eux un visage inscrit à jamais dans leur mémoire celui d’un être cher qui, alors qu’il étais petit le berçait sur ses genoux.

Vos œuvres se jouent de leurs reliefs et de leurs courbes et s’animent d’ombres et de lumières.

Elles nous attirent , elles nous accaparent, elles nous invitent à pénétrer leur intimité et à partager avec elles le silence d’un instant suspendu dans un monde que vous avez voulu tout simplement être empreint d’amour et de beauté.

Contempler vos œuvres, vos sculptures , vos peintures, vos gravures, c’est vouloir quitter notre quotidien, c’est accepter de s’éloigner des foules,des turbulences de la ville, c’est se laisser guider, c’est entrer dans une retraite le temps d’un regard pour profiter d’une réelle quiétude intérieure où seul le silence remplit votre être d’un merveilleux bien-être. Révélation discrète de la vie, message de joie et d’espérance, un appel à la conscience de l’être , votre regard est tout cela à la fois, elle est une réponse intime à l’être en quête d’absolu et de respect de l’autre.
Ossip Zadkine, artiste d’origine russe écrivait : « Le langage de la sculpture est un néant prétentieux s’il n’est pas composé de mots amour et de poésie ».

Votre art, s’il m’appartenait de le définir alors, je le résumerais de cette manière : « Un recueil poétique, un ode à l’amour, une invitation au partage de la beauté ».

 Madame Jeanne Quétier « adjointe à la culture Granville »